06 60 12 18 86Communication locale
Menu

Taux d’emprunt immobilier : toujours très bas

Publié le 23/04/2018, dans NEWS

 

Les taux des crédits immobiliers restent extrêmement attractifs, mais la durée des prêts s’accroît et les frais de dossier flambent.

Ce jeune couple rencontré la semaine passée, n’en revient toujours pas. Pour acheter la maison de ses rêves dans les environs de La Rochelle, la banque a accepté de lui prêter 150 000 euros sur quinze ans à un taux de… 1,05%! Des conditions imbattables qui amènent certains à se poser la question : Combien de temps est ce que l’argent va rester aussi peu cher ?

Cela fait bientôt six mois que les experts de l’immobilier agitent le chiffon rouge, affirmant que le marché de la pierre a mangé son pain blanc en matière de taux d’intérêt. En réalité, les taux sont toujours à des niveaux extrêment faibles. Malgré une légère tension sur les rendements des obligations d’Etat -la référence pour les taux des crédits immobiliers-, les banques n’ont pas durci leurs conditions d’emprunt.

En moyenne, on peut obtenir aujourd’hui un prêt pour acheter sa résidence principale à un taux de 1,40% à vingt ans; 1,59% à vingt-cinq ans, selon son âge, son profil et son niveau de revenus. « La situation reste exceptionnelle, avec des décotes incroyables pour les excellents dossiers », car les banques sont prêtes à faire de gros efforts financiers pour conquérir de nouveaux clients.

À court terme, pas de risque de remontée des taux…

Alors que la Réserve fédérale américaine est engagée dans une politique de remontée de ses taux d’intérêt, la BCE (Banque Centrale Européenne) est nettement plus prudente.

« Malgré la reprise, l’inflation demeure dramatiquement basse, ce qui complique sérieusement la tâche de la BCE et plaide en faveur d’une normalisation extrêmement progressive de la politique monétaire », décortique Christopher Dembik, le chef économiste de Saxo Bank. En clair, pas de risque de remontée des taux à court terme, et surtout une indication sur la méthode : La remontée des taux devraient être lente et progressive,

… mais un atterrissage en vue pour le marché de l’immobilier

L’année 2017 reste une année record pour l’immobilier, avec presque 1 million de transactions (986 000 exactement)! C’est un marché néanmoins à deux vitesses qui profitent à certaines villes (Bordeaux, Nantes…), et moins à d’autres (Le Havre, Saint Etienne).  Pour La Rochelle, si on consulte le baromètre de l’immobilier sur le site notaires.fr, on s’aperçoit que le marché est orienté à la hausse, avec une forte dynamique. Le prix médian est à 250 000€ pour une maison, un prix au m² de 3410€ pour les appartements.

Tout faire pour attirer de nouveaux clients et conserver les primo-accédants: tel est le credo des banques dont les marges restent extrêmement serrées. « Pour se refaire une santé, elles ont toutes alourdi les frais de dossiers ». L’allongement de la durée des prêts permet également à certains acquéreurs de rester à l’affux du marché, le niveau de taux bas encourageant les plus réticents à se positionner sur des durées longues… De quoi encore soutenir le marché pour quelques temps!

Les derniers dossiers

Artemis courtage met à votre disposition une équipe de professionnels dynamiques, disponibles, réactifs qui sauront vous accompagner dans votre projet immobilier.