06 60 12 18 86Communication locale
Menu

La FED voudrait innover

Publié le 9/05/2019, dans Finances

 

Soucieuse de soutenir l’économie américaine, la FED explore de nouvelles pistes pour parvenir à cet objectif, même si les marges de manoeuvre sont faibles. Lors de sa réunion de début mai, elle a confirmé sa volonté de faire une pause dans la remontée des taux directeurs.

On ne le dira jamais assez, les taux d’intérêts sont à des niveaux très faibles, que ce soit en Europe ou aux Etats Unis. La FED, qui avait initié un mouvement de remontée des taux fin 2018 a stoppé celui-ci en mars, et maintient cette politique depuis. La gouverneure de la Fed Lael Brainard a expliqué récemment qu’une « nouvelle normalité » avait vu le jour; elle conjugue « des taux bas et une faible sensibilité de l’inflation » à l’évolution du taux de chômage. C’est pourquoi elle souhaite étudier une nouvelle approche qui pourrait inspirer l’Europe et le reste du monde.

Derrière cette volonté, se cache une crainte, celle de la déflation. Le niveau actuel de l’inflation est assez faible, malgré une reprise de l’activité économique aux Etats Unis. La FED envisage pourquoi pas d’abaisser ses taux directeurs tout en rachetant des obligations court terme ( inférieures à 2 ans) pour en diminuer le rendement et ainsi soutenir l’économie. Déjà en 1995 et en 1996,  la Fed avait réduit les taux trois fois malgré une croissance solide, en raison d’un recul de l’inflation. Cette hypothèse est donc sérieuse.

L’autre hypothèse, ce serait de stabiliser l’inflation aux alentours de 2% mais sur une période beaucoup plus longue, et ce afin d’écarter le risque de déflation.

Les derniers dossiers

Artemis courtage met à votre disposition une équipe de professionnels dynamiques, disponibles, réactifs qui sauront vous accompagner dans votre projet immobilier.